jeudi 15 avril 2010

Une simple corde peut faire des merveilles


Si je dis corde à linge, vous voyez quoi? Une simple ficelle pour faire sécher des fringues? Détrompez-vous! Porteuse de fabuleuses possibilités, la corde à linge peut aussi titiller, mystifier, charmer et éduquer les enfants. Guylaine Robichaud en a fait une démonstration éclatante avec sa classe de 2/3e année de l’école Avalon, à Orléans.

Tout d’abord, elle a leur a lu La corde à linge magique. L’enseignante a ensuite transformé une simple enveloppe, en la recouvrant d’un beau papier bien doré.

Puis elle a acheté une corde à linge rétractable (environ 20$) que le concierge a installé après les heures de classe.

En arrivant à l’école le lundi matin, les élèves ont trouvé cette corde à linge traversant le ciel de la classe. Sur cette corde se balançait une enveloppe dorée. Les questions ont fusé:
- Pourquoi cette corde à linge en classe?
- Qui avaient bien pu installer cette corde?
- Qui avait accroché l’enveloppe?
- Que contenait l’enveloppe?

Pour entretenir leur curiosité, l’enseignante a joué l’innocente.
Les élèves ont décroché l’enveloppe.
Ils y ont trouvé l’un des plus beaux trésors du monde.
Des MOTS.
Et ils ont joué avec ces mots.
Et ils ont fabriqué des phrases.
Et ils se sont follement amusés.
Le plus beau dans tout ça?
C’est qu’ils ont voulu recommencer!


Chaque matin, la corde à linge apportait donc son lot de nouveaux mots, incitant les élèves à se lancer dans ce palpitant casse-tête.
Et ainsi de suite, pendant plusieurs jours.
Jusqu’au jeudi avant Pâques, où les élèves ont trouvé un superbe sac doré, accroché à leur corde préférée.

Surprise, surprise, le sac contenait ceci et aussi cela, puisqu’il en est question ici.
La corde à linge a été si populaire, si utile et si riche en explorations que Guylaine Robichaud a décidé de garder la dite corde dans sa classe. D’autant plus que la corde à linge est rétractable, ce qui la rend facile à faire disparaître, sans avoir à la décrocher du mur.

L’enseignante s’en servira pour :
- faire sécher ou afficher les dessins de ses élèves
- créer de nouveaux jeux de mots à reconstituer
- afficher des pages couvertures de livres pour éveiller la curiosité et stimuler le goût de lire
- toute autre surprise concoctée par son imagination délirante.

Et voilà ce qu’une enseignante avec un corde, quelques sous et beaucoup de créativité peut faire pour donner aux enfants le goût non seulement d’ouvrir un livre, mais d’en réclamer d’autres, encore et encore.

6 commentaires:

  1. Moi je veux beaucoup de cela svp! Et bravo à Guylaine Robichaud mais aussi à toi pour l'avoir bien inspirée!
    M.

    RépondreEffacer
  2. Il y a des enfants chanceux!

    RépondreEffacer
  3. Je me sens privilégiée d'avoir lu l'album qui inspire tant d'ingénieuses activités avec les jeunes ! Un gros bravo pour l'implication, ça fait plaisir à voir.

    RépondreEffacer
  4. Magique! Je garde l'idée, sait-on jamais!
    Merci de partager tout cela avec nous! :)

    RépondreEffacer
  5. Julie16 h 29

    Je garde l'idée également... pour ma prochaine école.

    Ici, on s'est fait dire d'enlever nos fils à pêche suspendus au plafond pour accrocher les oeuvres des élèves. Y parait que si jamais ça venait qu'à peut-être tomber, il se pourrait que l'oeil détecteur fasse partir le système d'alarme.

    Dans une école, un bon concierge qui aime les enfants et qui aime son travail, c'est de l'or. Bravo à cette enseignante et à ce concierge!

    RépondreEffacer
  6. Martine, Andrée-Anne, Venise,
    N'est-ce pas que c'est beau de voir des profs engagés dans leur milieu? On n'en parle pas assez dans les médias de ceux-là...
    Andrée

    RépondreEffacer