mercredi 11 mars 2015

La gratitude est un muscle qu’il ne faut pas laisser rouiller



John Rombough
La gratitude est un muscle et il faut le travailler. Le garder souple. Le renforcer.
Dire merci, ce n’est pas compliqué. Un mot, un geste, un sourire. Merci. Ce petit mot de rien du tout, qui se met si facilement en bouche, est pourtant trop souvent oublié.

À l’école J.H. Sissons, de Yellowknife, où j’ai récemment passé une semaine, les élèves et leurs enseignants ont le muscle de la gratitude fort et souple. Et comment! Lors de ma visite, ils m’ont dit merci beaucoup, souvent, de façon colorée et diversifiée.

1- Une carte géante, signée par les 260 élèves de l’école! 

Plus de 200 signatures... donc il y en a de l'autre côté de la carte aussi!


2- De nombreuses cartes de remerciement fabriquées par les élèves. Celle-ci, particulièrement jolie, modelée sur mon album Un bain trop plein, a été fabriqué par la classe de Claudette Marquis.


3- Des muffins au chocolat, préparés par la classe de maternelle de Laurence Rivet-Gareau.

4- Un signet en forme de pomme, affichant l'importance que l'école attache à la lecture. 
 
5- Un repas au célèbre resto Bullocks, offert par la Commission scolaire de district no 1 de Yellowknife (YK1). J'y ai mangé le poisson le plus frais de ma vie, pêché le matin même dans le Grand lac des Esclaves.

Ça fondait dans la bouche...

6- Un atelier de verre à Old Town Glassworks, une petite coopérative très chaleureuse où l'on fait des merveilles en combinant art et recyclage.  Atelier aussi offert par YK1.
Avec mes mains pleines de pouces, je tente de créer une oeuvre d'art...
     
 7- Ce magnifique tableau du peintre Déné John Rombough, aussi offert par YK1.
Toutes ces délicates attentions et ces cadeaux m’ont fait grand plaisir. Et je me suis dit que l'équipe de profs avait offert aux jeunes un fabuleux apprentissage (hors curriculum)! La reconnaissance, ça se pratique. Les enseignantes ont permis à leurs élèves de renforcer leur capacité de dire merci. D’écrire ou de dessiner leur appréciation.

Ce qui m’a tout aussi ravie – la cerise sur le muffin! – c’est que tous ces remerciements très concrets donnent un message important aux enfants : les auteurs, les livres, la lecture, c’est précieux et il faut non seulement les apprécier, mais les célébrer!

2 commentaires:

  1. Je suis redondante, mais tes billets font du bien. De petites choses qui changent tout et donc... qui font de grandes choses en nous.

    RépondreEffacer
  2. On dirait La petite ou grande séduction (série ou film !).

    Je suis reconnaissante à tous les jours vis à vis la reconnaissance. Ça me tient en vie et ça retirer l'envie car on réalise tout ce qu'on a au lieu de garder le focus sur ce que l'on a pas.

    Il n'y a qu'une personne rompue à la reconnaissance qui sait la reconnaître si bien chez les autres, n'est-ce pas, chère Andrée !

    RépondreEffacer