mardi 11 août 2020

Des bisous? Ouache!

 

En animation scolaire, j'ai souvent entendu des enfants s'exclamer OUACHE ! lorsque je disais le mot bisous. D'où l'idée derrière ce livre, qui sort en librairie aujourd'hui!

Dans cette histoire cocasse, la petite Clara mène son enquête sur ce prétendu "dégoût" devant les bisous.  Elle pose la question à une foule d'animaux rigolos...

Il faut plonger au coeur des fabuleuses illustrations d'Anne-Claire Delisle, pour repérer tous les animaux qui se font des bécots.

Cet album illustré est publié chez Auzou Canada.

Photo de Andrée Poulin.

mercredi 22 juillet 2020

Macareux fabriqué avec des déchets marins

Photo: Trinca Mason Trinca,  National Audubon Society 
Ce gigantesque macareux huppé a été créé par Angela Haseltine Pozzi.
Cette artiste américaine transforme en sculptures les déchets ramassés sur les plages de l’Oregon.
Son but: montrer les ravages de la pollution plastique sur la faune marine.
Elle a d'ailleurs fondé le projet Washed Ashore.  

Ce macareux de six pieds de haut est entièrement composé de débris marins: gougounes, bouchons de bouteilles, roues de jouets et briquets.

Dans le cadre de Juillet sans plastique

mercredi 15 juillet 2020

Juillet sans plastique : le fléau du suremballage

Croquis de Jean Morin

C'est le mois Juillet sans plastique.
Parlons donc pollution plastique et du colossal gaspillage de l’emballage plastique:

• 40% des déchets de plastique produits chaque année sont dû aux emballages.
• 14% des emballages plastiques sont recyclés dans le monde. Le reste est enfoui dans la terre ou brûlé dans des incinérateurs.
• 30% des emballages plastiques se répandent dans l’environnement, dans les rivières et océans.

Croquis de Jean Morin, pour notre documentaire La pollution plastique, à paraître aux Éditions de l'Isatis en 2021.

lundi 13 juillet 2020

Défi Juillet sans plastique - 2020

Photo: Emily Poulin-MacMillan

Chaque année, les humains produisent plus de 300 millions de tonnes de plastique. Moins de 10% de tout ce plastique est recyclé. Le reste de cette masse non biodégradable prend la route du dépotoir ou va polluer les rivières et océans.

Démarrée il y a 10 ans, l’initiative Juillet sans plastique compte 250 millions de participants dans 177 pays.

Cette année, mon défi pour 
Juillet sans plastique sera de passer du thé en sachets au thé en feuilles. Plusieurs marques de poches de thé contiennent du plastique. Selon des chercheurs de l’Université McGill, certains sachets libèrent dans l’eau des milliards de particules de microplastique.

Le site web de Plastic Free July présente une foule de trucs pratiques pour diminuer notre consommation de plastique.

mardi 16 juin 2020

That's Not Hockey : winner of the Blue Spruce Award




Kids  across Canada voted for their favourite book!
The winner of the Forest of Reading Blue Spruce Award winner is THAT’S NOT HOCKEY, written by me, illustrated by Félix Girard and published by Annick Press.

It's the story of Jacques Plante, the legendary goalie who revolutionized the game of hockey. 

The Blue Spruce Award recognizes the best Canadian picture book for readers in kindergarten to Grade 2.

The Forest of Reading Awards are organized by the Ontario Library Association.

mercredi 10 juin 2020

"Où es-tu?" Roman jeunesse traduit par Andrée Poulin


Le tout premier roman que j’ai traduit est maintenant en librairie.  

Où es-tu raconte les aventures de la jeune Cara, qui habite une région ravagée par les feux de forêt. Lorsque sa famille reçoit l’ordre d’évacuation, Cara est forcée d’abandonner son chien. Commence alors une longue quête pour le retrouver.

Ce roman chargé de suspense est signé par Shari Green et publié à la Courte échelle

lundi 8 juin 2020

"Enterrer la lune" remporte le Prix Espiègle 2020




Enterrer la lune a remporté le Prix Espiègle 2020, dans la catégorie pour le primaire.

Ce prix récompense des livres audacieux, qui osent aborder des sujets qui dérangent 
ou déstabilisent. J’adore cette approche, car c’est exactement ce que je veux faire en littérature jeunesse. J’ai envie de brasser la cage de mes lecteurs, de les entrainer hors de leur zone de confort. Avec mes livres, je veux montrer aux enfants d’ici comment vivent les enfants d’ailleurs. 

Mille mercis aux bibliothécaires scolaires engagées qui travaillent fort pour mieux faire connaître la littérature jeunesse d’ici. Le prix Espiègle est d'ailleurs le bébé de l'Association pour la promotion des services documentaires scolaires.  

Deuxième merci, à la Courte Échelle, qui a eu l’audace de publier Enterrer la lune, que mon éditrice appelait un OVNI littéraire. Pourquoi? Il s'agit d'un roman graphique en vers libres, un genre peu connu en littérature jeunesse. Le troisième merci est pour Carole Tremblay, mon éditrice drôle et diplomate et qui m’a aidé à améliorer mon texte avec ses commentaires toujours très pertinents.