lundi 4 octobre 2010

Aimons nos enseignants


Les enseignants.
Ah, les enseignants.
J’en ai connu des allumés et des éteints.
Des passionnés et des blasés.
Des empathiques et des indifférents.
Des respectés et des détestés.
J’en ai connu qui étaient missionnaires et d’autres fonctionnaires.
J’en ai connu qui étaient des ponts et d’autres qui étaient des murs.
J’en ai connu de la catégorie de ceux qu’on n’oubliera jamais et de la catégorie de ceux qu’on veut oublier au plus vite.

En tant qu’auteure participante au programme Culture à l’école et au programme de MASC, je fais chaque année des dizaines de visites en école. Et chaque fois, je suis tour à tour abasourdie, ravie, émerveillée, et impressionnée par l’ampleur de la tâche des profs, par leur inventivité, leur empathie, leur énergie, leur résilience et leur patience.

Ah, les enseignants.
Tellement, tellement importants dans notre société.
Tellement, tellement peu reconnus.

Pourtant, comme le disait si éloquemment une ministre de l’éducation, on devrait bien savoir qu’une « société qui n’aime pas ses enseignants est une société qui n’a pas compris le défi de la mondialisation de demain. »

Chers profs, en cette journée mondiale des enseignants, je vous offre ce petit bouquet très simple de deux mots:
Lâchez-pas.
Merci.

9 commentaires:

  1. Wow! Merci infiniment pour votre empathie et votre compréhension! Votre billet est très juste et très gentil. Merci encore!

    RépondreSupprimer
  2. Hé les profs!
    J'espère que quelqu'un d'autres (les élèves, des parents, votre directeur, votre Commission scolaire?) vous a dit merci aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  3. Julie21 h 39

    Tu es la seule!
    Personne n'a mentionné cette journée internationale. Mais c'est correct, par chez nous, on a une semaine complète, plus tard dans l'année. :)
    Merci Andrée!

    RépondreSupprimer
  4. Personne ne nous l'a dit à mon école. Entre nous, on en parlait et la plupart ne savait même pas que c'était la journée des profs!

    RépondreSupprimer
  5. Julie et Sopie,
    Voilà qui démontre bien pourquoi il faut valoriser davantage la profession d'enseignant...

    RépondreSupprimer
  6. Anonyme09 h 12

    Merci beaucoup Andrée. Ça fait chaud au coeur.

    Michèle Bourgon

    RépondreSupprimer
  7. Je le dis fréquemment aux enseignants que je rencontre : l'Éducation est le ministère le plus important (plus que la Santé, plus que la Culture même...).

    Les enseignants travaillent pour demain, pour nous préparer des adultes forts afin que nous ayons un pays fort. Et c'est d'autant plus ardu pour eux que bien des parents semblent avoir abdiqué devant leurs propres responsabilités.

    RépondreSupprimer