mardi 21 décembre 2010

C’est quoi un vrai cadeau?


Pas fini mon shopping de Noël.
Pas envie de finir mon shopping de Noël.
Pas envie de commencer mon shopping de Noël.
Le plus difficile, ce n’est pas le magasinage comme tel, mais plutôt de savoir quoi acheter à mon chum, mes enfants, mes parents.
Conclusion : s’il faut que je cherche quoi leur offrir, c’est qu’ils n’ont pas vraiment besoin de rien.

Je n’envie pas l’enfance de Kim Thuy, qui a connu la guerre, la misère et le déracinement, mais j’envie ce que cette Vietnamienne a vécu par rapport aux cadeaux. Dans son sublime Ru, elle nous donne la réponse à la question : c’est quoi un vrai cadeau?

“Chaque cadeau que nous nous offrions était réellement un cadeau car il n’était jamais futile. En fait, chaque cadeau était réellement un cadeau puisqu’il provenait d’abord et avant tout d’un sacrifice et était la réponse à un besoin, à un désir ou à un rêve. »
Kim Thuy.
Tel que raconté dans Ru, magnifique récit de vie qui mérite amplement son prix du GG.

6 commentaires:

  1. En fait Noël, nous incite à consommer.

    Nous essayons, de plus en plus, de prendre un autre virage. Pas toujours simple.

    C'est la période de l'année que j'aime le moins.
    Quand les enfants étaient à la maison, nous passions Noël ailleurs: Barbade, Cuba...

    RépondreSupprimer
  2. Cette année, pour la première fois depuis bien longtemps, j'ai eu du plaisir à chercher un cadeau pour mes trois petits-neveux-nièces (entre 6 mois et deux ans). Sinon, ce que j'aime dans le temps des fêtes, c'est le congé, le rythme différent, les salutations des gens dans la rue.

    RépondreSupprimer
  3. Ne me souviens pas d'avoir offert un cadeau inutile ou futile...

    Joyeux Noël, Andrée!

    RépondreSupprimer
  4. Le sens du cadeau se perd facilement. Rester soi-même, ne pas répondre à la pression. Si les gens s'affirmaient plus, il y en aurait moins qui prendrait la poudre d'escampette. Mais ce n'est vraiment pas facile, j'avoue.

    Au moins une règle que j'ai établi, je ne prends aucune liste de cadeaux souhaités. Pour moi, choisir un cadeau est penser à cette personne tellement fort, me pencher vers elle pour mieux la connaître afin de viser juste.

    RépondreSupprimer
  5. Ginette,
    J'encourage fortement les nouveaux virages!

    Claude,
    Tu as bien raison, il faut prendre ce qu'il y a de bon du temps des Fêtes et laisser à d'autres la consommation à outrance...

    Dominique,
    Tu es bien chanceuse, ou plutôt bien sage (dans le sens de sagesse) d'avoir su éviter les cadeaux futiles.

    Venise,
    Tiens, ça c'est intéressant de refuser de prendre la liste de cadeaux comme béquille. Être à l'écoute d'une personne, de ce dont elle a envie, ce qu'elle désire, c'est déjà un cadeau non?

    RépondreSupprimer
  6. On oublie vite c'est quoi un vrai cadeau. On veut pas avoir l'air cheap, on veut faire absolument plaisir... bref on se perd.

    C'est bien d'avoir des histoires pour nous le rappeler.

    RépondreSupprimer