mardi 3 mars 2020

Mes amis peuvent maintenant parler, chanter, rire et lire en français...


Ils étaient encore tout petits lorsque leurs parents ont décidé de fuir les bombes qui tombaient sur la Syrie. Accrochés à la main de leurs parents, les enfants ont traversé à pied la frontière pour s’abriter dans un camp de réfugiés en Jordanie. 

Ils étaient encore tout petits lorsqu’ils sont arrivés au Canada, à l’hiver 2016, sans pouvoir dire un mot de français. Maintenant, ils parlent, chantent, crient et rient en français, à grands coups de blagues et de “ben là!”. 

Le hasard du parrainage nous a réunis. Ils sont devenus mes amis et m’ont inspiré une histoire de réfugiés, intitulé Y'a pas de place chez nous.

Ce dimanche, mes amis sont passés me voir au Salon du livre de l’Outaouais. Je leur ai offert des livres, juste pour m'offrir le plaisir de les entendre me faire la lecture…

1 commentaire: