mardi 22 septembre 2009

Caillou a une maman résiliente


On a beaucoup parlé ces derniers temps de la victoire de Claude Robinson contre Cinar, trouvée coupable d’avoir plagié son œuvre. Hélène Desputeaux, la maman du célébrissime Caillou, a vécu elle aussi son combat à la David contre Goliath. L’été dernier, sur une terrasse ensoleillée du Plateau Mont-Royal, je l’ai écoutée me raconter son histoire, en vue d'un article pour le magazine Contact.

Je l’ai trouvée belle cette artiste, physiquement et moralement. Belle parce que sereine. Malgré les trahisons et les déceptions, elle a évité l’écueil de l’amertume. Sa bataille juridique contre Chouette/Héritage, pour redevances impayées, a duré dix ans. Une décennie douloureuse, où elle a connu l’impuissance, la rage, l’humiliation et le doute.


Ce qui m’a frappée chez Hélène Desputeaux, c’est sa ténacité, son entêtement à défendre ses droits contre vents et marées. Sa résilience aussi. Car après avoir perdu pendant un certain temps le goût de créer, elle a rebondi. Malgré l’adversité, elle a repris ses pinceaux. Elle est ressortie plus forte de ce «merveilleux malheur», pour reprendre l’expression de Boris Cyrulnik. Elle nous donne là une admirable leçon de vie.

Pour lire l’article au complet, c’est ici.

Pour obtenir gratuitement une copie du magazine, il suffit d’en faire la demande ici: magazine.contact@dc.ulaval.ca

2 commentaires:

  1. Billet et articles très intéressants, d'autant que je ne connaissais pas. Tu as pu écrire cet article parce qu'ancienne diplômée de Laval?

    RépondreSupprimer
  2. Ouaipe. Une ancienne diplômée de Laval... où j'ai fais mon cours de journalisme avec l'actuelle rédactrice en chef du magazine Contact... Ben oui, le monde est aussi petit que ça.
    Andrée

    RépondreSupprimer