vendredi 3 décembre 2010

Pourquoi écrivez-vous? En un mot.



Pourquoi écrivez-vous? En un mot.Telle était la consigne donnée à des auteurs et journalistes américains inscrits à un groupe d’échange virtuel.

Un groupe dont l’acronyme UPOD signifie: «Under Promise, Over Deliver». J’aime bien cette stratégie assez rusée merci. Promettre moins et surprendre en offrant plus.

Donc voici les réponses des écrivains et journalistes. En un mot.Certaines s’avèrent prévisibles. Plusieurs s’avèrent étonnantes.

Pourquoi écrivez-vous?
Espoir
Communauté
Vengeance
Égo
Joie
Liberté
Argent
Thérapie
Célébrité
Libération
Narcissime
Psychose
Parce que
Survie
Contribuer
Passion
Curiosité
Compulsion
Découverte
Épanouissement
Obligation
Démangeaison
Amour

Et vous? Pourquoi écrivez-vous? En un mot?

19 commentaires:

  1. Pas original, mais j'hésite entre "créer" et "conter".

    RépondreSupprimer
  2. Ou encore "imagivasion" (imagination + évasion... oui oui, je triche)

    RépondreSupprimer
  3. Julie,
    Imagivasion: bravo pour ton néologisme! Un peu difficile à prononcer mais il fait un beau mariage de deux incontournables de la création.

    Andrée-Anne: Amour? Je ne te savais pas si romantique...

    Camille: bof? Vraiment????

    Claude: Besoin. Si vous avez besoin d'écrire, c'est que vous êtes une vraie, une dure de pure érivaine.

    Chien Sale: Emmerder? Tiens, ça va très bien avec votre pseudonyme. Je sens derrière tout ça une belle révolte... Il en faut de la révolte, c'est ça qui fait bouger les choses...

    RépondreSupprimer
  4. Andrée, je retourne ton courriel tout à l'heure pour te rassurer. Toutefois, au bénéfice des lecteurs(trices) de ces commentaires, je précise :

    "Bof" dans le sens de "Pourquoi pas ? Après tout, c'est tout ce que je sais faire".

    En dépit de la C32 et du iPad qui vont bientôt réduire mes revenus à néant plus 1, je pète le feu. La preuve, hier, j'ai écrit 4143 mots, j'ai terminé un roman et je m'attaque à un autre dès les prochains jours. Donc, un "bof" positif et non péjoratif. ;oD

    RépondreSupprimer
  5. Divertir. Tout simplement.

    RépondreSupprimer
  6. Andrée, ça n'a rien à voir avec le romantisme...

    RépondreSupprimer
  7. Et toi? Ton mot est-il déjà dans la liste?

    RépondreSupprimer
  8. Sylvie19 h 03

    pour comprendre

    RépondreSupprimer
  9. Camille,
    Dire que tu pètes le feu est un euphémisme...

    Karuna,
    Ben oui, il nous faut aussi du léger, car si écrire n'est pas un tout petit plaisir, aussi bien démissionner tout de suite.

    Andrée-Anne,
    O.k. Faudras que tu m'expliques.

    ClaudeL,
    Merci de me poser la question. Mon mot à moi serait en fait plusieurs des mots de la liste: thérapie, espoir, partage, égo, découverte, démangeaison, et surtout, le tien que j'aime beaucoup: traces.

    Sylvie:
    Oh que oui! Écrire pour comprendre! Merci! Je n'y avais pas pensé mais c'est si vrai!

    RépondreSupprimer
  10. Passion, mais j'avoue que "Parce que" me plaît bien aussi ;)

    RépondreSupprimer
  11. Bon, je répète quelqu'un, mais c'est tout de même le seul mot qui m'est venu à l'esprit quand j'ai lu ton billet: Besoin.

    Parce quand je n'écris pas, je ne pense qu'à écrire (bon, pas tout le temps, tout le temps, mais très souvent!). Quand j'écris, je me sens mieux, je me sens vivre pleinement. Si je n'écrivais pas, je serais malheureuse, je ne saurais pas quoi faire de ma vie, de mon corps, de mes idées que me bombardent constamment. Si je n'écrivais pas, je ne serais pas moi.

    RépondreSupprimer
  12. Sylvie,
    On écrit "Pour comprendre". Oh oui! J'aime. Beaucoup. Je vais m'en souvenir.

    Idmuse: J'ai jeté un coup d'oeil sur votre blogue. On y sent bien votre PASSION.

    Sophie,
    Merci pour ce beau témoignage. On est tous un peu tourmentés n'est-ce pas par ce désir d'écrire...

    RépondreSupprimer
  13. Apprendre! Yé Marico! On ne l'avait pas celui-là. Mais c'est si vrai que l'écriture est remplie d'apprentissages...

    RépondreSupprimer