dimanche 12 juin 2011

Tracer le mot juste…


(…) certains ne naissent pas écrivains. Ils le deviennent. Pour passer à la télé, pour décrocher le Goncourt et le respect de leurs fournisseurs, pour entre dans le «Who’s Who» ou à L’Académie française. Pour séduire une femme inaccessible ou un homme distrait. Ces écrivains-là ne sont pas les meilleurs. Car l’ambition des vrais est simplement de s’épater eux-mêmes en traçant chaque jour un mot juste.»

Bernard Pivot dans Les mots de ma vie.

2 commentaires:

  1. Oh que j'ai hâte à mes vacances pour commencer à lire Ces mots de ma vie de Bernard Pivot. Il me faut faire preuve de beaucoup de discipline pour attendre.

    RépondreSupprimer
  2. Ah! cette époque où "la littérature s'invitait dans tous les foyers." (lu dans ton lien).
    Mais les gens aujourd'hui préfèrent, ;a la télévision et dans les medias, (ont toujours préféré, mais on pourrait avoir les deux il me semble)la course automobile, le hockey, la bouffe et la maison.

    RépondreSupprimer