jeudi 14 mai 2009

Trilogie de désirs



Philip Pullman, le père de la célèbrissime trilogie À la croisée des mondes s'est fendu d'un superbe aphorisme, qui résume admirablement mes appétits du moment. En fait, son affirmation reflète la trilogie de mes désirs les plus récurrents: des livres, du temps et du silence. J'ai des livres en masse (une mini tour de Pise près de mon lit) mais je cours constamment après le temps et le silence.

Josée Blanchette a d'ailleurs une très poétique chronique sur le silence dans LeDevoir d'aujourd'hui, à lire ici.

Voici donc ma traduction-maison des paroles de Pullman: «On n'a pas besoin de liste sur ce qui est bien et ce qui est mal, ni d'un catalogue de vous-devriez-faire-ceci ou vous-devriez-faire-cela: on a besoin de livres, de temps et de silence.

Voilà ce que je nous souhaite en ce weekend de la Fête de la Reine.

3 commentaires:

  1. Et pour moi, ça commence demain, car j'ai ma dernière journée d'ateliers de la saison aujourd'hui.

    Merci, Andrée.

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme14 h 59

    "une mini tour de Pise près de mon lit) mais je court [sic] constamment après le temps et le silence." Je court, tsss... impardonnable pour une auteure.

    RépondreSupprimer
  3. Cher anonyme ou chère anonyme,
    Je me suis empressée de corriger. J'espère que je serai pardonnée...

    RépondreSupprimer